Un Plan en 11 Points pour Arrêter de Travailler

| 15 juin 2011 | 6 Comments

arrêter de travailler

Avec les bonnes stratégies et en faisant les bons choix, il est parfaitement possible d’arrêter de travailler, prendre une retraite anticipée et poursuivre la vie de vos rêves. Ce peut être pour voyager, vous occuper de vos enfants, écrire un livre, faire du bénévolat … ou commencer une deuxième carrière.

Arrêter de travailler et se retirer tôt requiert une sérieuse planification, et notamment la gestion de vos dépenses et la réduction de vos dettes. Pour être capable de prendre une retraite anticipée, il faut bien sûr avoir de l’argent mis de côté pour remplacer le salaire que vous n’aurez plus. Vous pouvez aussi chercher d’autres formes alternatives de revenus, qu’il s’agisse de location de biens immobiliers ou des revenus de dividendes d’actions.
Pour prendre une retraite anticipée, vous ne devez pas forcément avoir en banque des millions de dollars. La clé de la retraite anticipée est de pouvoir disposer d’un revenu suffisant et régulier qui couvre vos dépenses. Si vous pouvez soit augmenter le montant du revenu que vous avez (pas nécessairement en provenance de l’emploi), soit diminuer vos dépenses et réduire vos dettes, alors vous aurez aussi des chances réalistes de pouvoir arrêter de travailler avant l’âge « normal » de la retraite.

Si vous travaillez les points ci-dessous, vous serez capable de vous retirer avant les autres, et pourrez vivre la vie que vous avez toujours voulu avoir.

1. Déterminez pourquoi vous voulez arrêter de travailler

Pouvez-vous déjà entendre les vagues de la plage des Caraïbes sur la photo ci-dessus ? Si votre rêve est de vivre sur une île et d’ouvrir un Bed and Breakfast, avoir une vision claire de votre objectif vous inspirera pour persévérer dans la réalisation de vos projets.
Si vous songez à prendre une retraite anticipée, vous devriez vous demander « Pourquoi ? ». Est-ce simplement parce que vous n’aimez pas travailler? Si c’est le cas, peut-être feriez-vous mieux de rechercher un travail qui soit plus satisfaisant et enrichissant pour vous.

Une forte motivation est la clé d’une retraite anticipée réussie. Peut-être voulez-vous écrire un roman, ou consacrer davantage de votre temps à une œuvre de bienfaisance, ou aller à la pêche tous les jours ? Une puissante motivation non seulement donnera du sens à la vie que vous mènerez après avoir pris votre retraite anticipée, mais elle vous aidera également à suivre strictement le plan financier qui vous permettra d’y arriver.

2. Déterminez votre richesse actuelle.

La première étape de la planification d’une retraite anticipée est de savoir exactement combien d’argent vous avez en ce moment. C’est ce qu’on appelle votre valeur nette. La valeur nette est calculée en additionnant l’ensemble de vos actifs (argent liquide, actions, épargne-pension, valeur de votre appartement ou maison si vous êtes propriétaire, etc ..) et en soustrayant l’ensemble de vos dettes (emprunts personnels, cartes de crédit, emprunt hypothécaire restant, prêts étudiants, etc …).

3. Décidez quand vous souhaitez arrêter de travailler.

Pour certains, cela peut être un objectif à long terme, par exemple dans 20 ou 25 ans. Mais pour d’autres personnes, plus âgées ou plus impatientes, cela peut être dans cinq ou dix ans. Quel que soit le moment auquel vous voulez arrêter de travailler, vous devez vous fixer un objectif clair et ferme. Avoir une échéance rendra les choses plus concrètes, et vous aidera à retrouver la motivation les jours où prendre votre retraite anticipée vous semblera un objectif trop difficile à atteindre.

4. Estimez de combien d’argent vous aurez besoin mensuellement.

Lorsque vous savez combien vous possédez actuellement, vous avez ensuite besoin de savoir combien d’argent vous aurez besoin lorsque vous prendrez votre retraite. Ce montant dépend de plusieurs facteurs :

  • ce que vous voulez faire lorsque vous aurez arrêté de travailler (notamment si vous comptez, ou pas, commencer une autre activité génératrice de revenus),
  • l’âge auquel vous décidez d’arrêter,
  • le niveau de vie que vous souhaitez avoir pendant votre retraite.

Le facteur le plus important lors du calcul du capital dont vous aurez besoin, est de savoir quand vous voulez arrêter de travailler. Il y a une grande différence dans la planification d’une retraite qui durera 20 ans et d’une retraite qui en durera 40 ! Aussi, plus tôt vous prendrez votre retraite, et plus vous aurez à attendre pour recevoir votre allocation de pension de la sécurité sociale. Vous devez donc être certain d’avoir assez d’argent pour vivre jusqu’au moment où la pension de sécurité sociale entre en jeu.

Une autre chose importante à prendre en considération lors de la planification pour d’une retraite anticipée est l’assurance santé. Gardez à l’esprit qu’arrêter de travailler signifie non seulement une perte de revenus, mais également une perte de la protection sociale, c’est-à-dire de l’assurance maladie et invalidité. Lorsque vous êtes employé, vous payez une partie de votre prime d’assurance mensuelle et votre employeur paie le reste.
Afin de prendre une retraite anticipée, vous aurez besoin non seulement d’avoir des économies et des investissements pour remplacer votre revenu professionnel, mais aussi de contracter des assurances santé pour remplacer celles que vous aviez lorsque vous travailliez.
Vous devez absolument vous protéger contre les imprévus. Rien ne ruinera plus rapidement vos projets de retraite que d’énormes factures de soins médicaux.

Soyez certain de vous renseigner suffisamment tôt sur le coût de telles assurances santé afin de les intégrer dans votre plan. Vous pourriez en effet être surpris de voir combien il est coûteux de s’assurer pour une personne de 60 ans, surtout si elle a des antécédents médicaux. L’assurance santé pour une personne non-fumeuse de 60-ans peut coûter 300 $ par mois, et elle augmente si vous fumez, avez des antécédents de problèmes cardiaques, de l’hypertension artérielle, du diabète, etc.. .

5. Discuter et travailler votre plan avec votre conjoint.

Si vous vivez seul, la question ne se pose pas. Et si votre objectif de retraite anticipée est lointain, par exemple dans 20 ans, vous pouvez aussi négliger ce point. Mais si vous vivez en couple, et que votre objectif est plus rapproché, il est important de discuter avec votre conjoint de votre projet d’arrêter de travailler. En effet, votre décision l’affectera indéniablement aussi, ainsi que vos enfants si vous en avez. La première chose est de savoir si elle, ou il, est d’accord de continuer à aller travailler pendant que vous resterez à la maison ou vous consacrerez à vos passions ! Si vous obtenez son soutien, les choses deviendront plus faciles pour vous. Par exemple, vous ne devrez pas vous battre chaque fois que votre conjoint veut faire une dépense et que vous préférez garder cet argent pour l’investir. Faites de votre objectif un projet commun ! De manière pratique, vous pouvez tous les deux considérablement améliorer votre vie de famille si l’un des deux n’est pas obligé de passer toutes ces journées au travail. Enfin, considérez également le fait que votre situation de « jeune retraité » sera plus sécurisée si vous avez un conjoint qui travaille.

D’autre part, il y a des couples qui décident ensemble d’arrêter de travailler. Ils se lancent ensemble dans l’aventure et prennent leur retraite anticipée pour réaliser un projet commun. Que ce soit pour rénover une bergerie dans la montagne ou faire le tour du monde en voilier, ces couples préparent minutieusement ensemble le Grand Moment. Ils définissent leur projet, se répartissent les rôles, vivent selon un budget serré, investissent leur argent et se soutiennent mutuellement. Pour ceux d’entre vous qui comprennent l’anglais, je connais un couple d’américain, Billy and Akaisha Kaderli, qui ont revendu leur restaurant à l’âge de 38 ans, et qui depuis lors voyagent aux 4 coins du monde en vivant sur les revenus de leur capital. Cela fait maintenant 20 ans qu’ils mènent cette vie, et n’ont aucun regret. Leur site web est ici.

6.  Commencez à économiser autant que vous pouvez dès maintenant.

Si vous voulez bien vivre pendant votre retraite, vous devez économiser autant d’argent que vous le pouvez. Vivez en dépensant aussi peu d’argent que possible et, s’il le faut, travaillez plus pour augmenter votre épargne. Les sacrifices que vous ferez pendant cette période vous aideront à atteindre vos objectifs de retraite anticipée. Les américains ont une expression intéressante : « stretch your dollars » : littéralement « étirez vos dollars » ! Apprenez à obtenir plus pour chaque dollar ou euro que vous dépensez. Achetez des objets de deuxième main, comparez les prix, faites vos courses dans des magasins discount, etc … .

 7.     Investissez avec sagesse

Faites très attention où vous investissez votre argent, surtout si vous avez décidé d’arrêter de travailler dans les cinq à dix prochaines années. Dans ce cas, il ne vous reste plus beaucoup de temps pour économiser, ce qui signifie que la moindre erreur financière aura un impact plus grand sur votre avenir. Donc, assurez-vous de placer votre argent de manière diversifiée et que vos investissements sont compatibles avec vos plans.

8.     Evitez à tout prix de vous endetter, et remboursez toutes les dettes que vous avez.

Si vous conservez des dettes, le remboursement de celles-ci va rapidement éroder votre pouvoir d’achat pendant la retraite. Donc, commencer à rembourser les prêts personnels, les cartes de crédit, votre voiture et même l’emprunt hypothécaire de votre maison le plus tôt possible pour éliminer les dettes. Cela vous aidera grandement à faire plus avec chaque dollar ou euro épargné.  

9. Construisez d’autres sources de revenus.

Cherchez à générer des revenus passifs. Cela peut inclure de nombreuses stratégies, notamment les revenus de location de biens immobiliers, les revenus de dividendes provenant d’actions, etc .. L’idéal est de faire des investissements qui continueront à générer des revenus après que vous ayez arrêté de travailler.

10.  Trouvez un endroit pour prendre une retraite anticipée où le coût de la vie est moins élevé.

A côté de la question « Quand ? » arrêter de travailler, il peut aussi y avoir la question « Où ? » !
L’endroit où vous choisissez de vivre pendant votre retraite peut jouer un rôle important dans votre planification financière. Certains endroits ont des coûts de la vie beaucoup plus élevés que d’autres. Vous devez en effet tenir compte de l’impôt foncier, de l’impôt sur le revenu et de toutes les autres taxes (TVA) de votre lieu de retraite de rêve.

Si vous êtes comme moi et aimez l’aventure et les tropiques, cela peut être dans un autre pays. Par exemple, dans un pays que je connais bien, l’Equateur, un couple peut vivre pour 1.000 US$ (700 euros) par mois. Si vous comprenez l’anglais, lisez ici un article et bien d’autres, sur International Living, un site web qui m’a personnellement souvent donné beaucoup d’inspiration.

Mais trouver un endroit où la vie est moins chère peut tout aussi bien se faire dans votre propre pays, mais dans une autre région, là où le logement et la nourriture coûtent moins cher. Souvent, le coût de la vie est moins cher en dehors des grandes villes.

11.  Contrôlez votre plan financier et votre projet de retraite continuellement, et jouez l’avocat du diable

C’est très important. Entre maintenant et le moment où vous arrêterez de travailler, revoyez régulièrement votre plan. Votre situation personnelle peut évoluer (changements professionnels, mariage, divorce, etc …), et il en va de même pour l’économie mondiale (taux d’intérêts, crises boursières, etc …). Il est donc vraisemblable que vous aurez à rectifier votre plan, surtout si l’échéance est encore lointaine. Restez ouvert aux alternatives et soyez créatifs en ce qui concerne votre plan.

Vérifiez régulièrement que vous avancez bien vers votre objectif et, si ce n’est pas le cas, rectifiez le tir.

  • Vérifiez que vous respectez les limites de votre budget.
  • Vérifiez particulièrement vos dépenses.
  • Veillez à constituer un fonds d’urgence solide pour faire face aux imprévus.
  • Maintenez un portefeuille d’investissement bien diversifié.
  • Fixez-vous des objectifs clairs pour vous sentir avancer vers votre eux
  • Développez aussi un plan B ! Si les choses ne se passent pas comme prévu, pensez dès maintenant à d’autres options, y compris éventuellement retourner travailler

Pour conclure, je voudrais partager avec vous les conseils de Billy and Akaisha Kaderli, le couple d’Américains qui ont pris leur retraite à 38 ans et dont j’ai parlé plus haut. Si vous voulez faire comme eux, faites vôtre leur mantra : « Travaillez dur, dépensez peu, économisez beaucoup et investissez à bon escient. »

Leurs conseils supplémentaires sont :

  • Définissez dès maintenant vos priorités de dépense et d’investissement.
  • Restez 100% hors de toute dette, à l’exception d’un emprunt hypothécaire.
  • Investissez en actions par le biais des fonds communs liés aux indices.
  • Utilisez l’effet boule de neige de l’intérêt composé en investissant tôt.
  • Cherchez un conjoint avec les mêmes valeurs financières que vous.


Related Posts:



Tags: , , , ,

Category: Liberté financière

Comments (6)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Emmanuel dit :

    Très bon article , très bien construit.
    Au fait ou en est-tu? Est-tu arrivé? Sinon combien d’années encore?

    • Charles Morgan dit :

      Bonjour Emmanuel. Merci pour ton appréciation. Si je suis arrivé ? Où ? A la liberté financière ? Et bien oui, je ne travaille plus, je vis de mes rentes et je développe mes projets. Ma première étape a été mon premier immeuble de rapport. Une fois cela réalisé (avec beaucoup de souffrances !), tout est devenu plus facile. Dans quelques jours je publierai la fin de mon article relatant mon expérience de premier achat immobilier de rapport et les chiffres §je dois voyager entretemps dans un coin où il n’y a pas internet). A bientôt.

  2. Mohammad dit :

    Bonjour,

    J’ai visité votre blog , et je l’ai trouvé très intéressant de
    tous point de vue ,car vous avez bien développez ce concept de
    devenir riche.Monsieur Morgan , je voudrais un renseignement de votre
    part c’est que actuellement je suis en terminal ES et je suis
    passionné par la finance et l’immobilier , j’aimerais si c’était
    possible de votre part de dire quelles voies dois-je choisir pour
    faire cela ( grandes écoles , un conseil).En attente de votre
    réponse , Je vous remercie de votre compréhension.

    • Charles Morgan dit :

      Bonjour Mohammad,
      Merci pour votre appréciation.
      Franchement, je ne vis pas en France, et je ne connais donc pas les filières d’étude propre à ce pays.
      Ceci dit, je vous conseillerais plusieurs choses :
      1) déterminer la longueur des études que vous désirez faire (cela vous permettra déjà de délimiter vos choix)
      2) rechercher des descriptions des métiers dans les domaines qui vous intéressent (finances et immobilier), par exemple sur le site de pôle-emploi (http://www2.pole-emploi.fr/espacecandidat/romeligne/RliIndex.do)
      3) rechercher auprès des grandes écoles/universités les formations qui permettent d’accéder aux métiers qui vous intéressent.
      Voilà, en faisant cela, vous devriez y voir plus clair.
      Ceci dit, pour terminer, je pense que les études en finances sont plus large. Je veux dire par là qu’elles vous ouvriront beaucoup plus de portes que des études ciblées en immobilier.
      En espérant que cela pourra vous aider.
      Bien à vous.

      • Mireille 974 dit :

        Bonjour Mohammad,
        Juste une info : les deux milliardaires dont j’ai lu tous les bouquins, Warren Buffet (dans les actions de sociétés) et Donald Trump (dans l’immobilier), ont fait des études dans la meilleure école de finances des USA, Wharton (une école militaire !).
        Il faudrait trouver l’équivalent en France pour, au moins, connaître assez de gestion.
        Bon courage.
        Mireille 974

  3. Richie dit :

    Bonjour, je pense que cet article résume l’essentiel, j’ajouterais qu’il faut déterminer les dépenses qu’il est possible d’élliminer, qu’il faut diversifier ses sources de revenus (investissements, sites webs, blogs, .. ), et surtout, épargner systématiquement (pay yourself first), le reste est une question de temps.

Leave a Reply