Pourriez-Vous Arrêter de Travailler ?

La plupart des gens peuvent s’attendre à passer plus de 40 ans à travailler !

Et, lorsque vous approchez de l’âge de la retraite, les années peuvent commencer à vous sembler de plus en plus longues …
« Vivre pour travailler » est une philosophie de plus en plus remise en question par ceux qui approchent l’âge de la retraite, et par des gens de plus en plus jeunes. Beaucoup se rendent compte qu’ils préfèreraient vivre au lieu de travailler, et se retirer du travail quotidien bien avant l’âge de la retraite traditionnelle à 65 ans. Sur de nombreux sites Web, on peut lire les témoignages de ces jeunes retraités qui racontent leur histoire et encouragent les autres à suivre leurs exemples. (voir l’article précédent : La Course de Rats : Comment Sortir de la Cage ?)

Il est en effet peut être possible de réduire de quelques années le temps que vous devez consacrer au travail, et commencer vous aussi à profiter de votre retraite anticipée.

Avec le coût de la vie qui risque de continuer à augmenter, arrêter de travailler peut être difficile – mais pas impossible ! Il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour vous préparer pour ces années de retraite supplémentaires, et avec une planification minutieuse et de bons investissements, vous pourrez réellement vivre confortablement. Mais arrêter de travailler et prendre sa retraite, nécessite à tout âge une quantité substantielle de planification financière pour vous assurer que votre budget s’avérera suffisant.

Si vous pensez à arrêter de travailler, voici quelques aspects à considérer avant de faire le grand saut.

Principes de base

Arrêter de travailler tôt est facile, mais faire durer votre argent est difficile !

Arrêter de travailler et prendre sa retraite de façon anticipée n’est possible que si vous êtes prêt à changer vos habitudes de consommation. Vous devez absolument vous engager à dépenser moins que vous ne gagnez. Pendant vos années de travail, réduire vos dépenses, épargner autant que possible, et maximiser vos placements vous aidera à avancer sur la bonne voie pour prendre votre retraite avant 65 ans. Actuellement, les gens vivent plus longtemps que jamais. Votre épargne et vos placements devront donc durer au moins 25 ou 30 ans après votre retraite. Il est préférable d’avoir plus d’argent que nécessaire, car à cet âge, vous ne pourrez plus retourner travailler si vous tombez à court d’argent.

1. Votre plan doit être solide

Lorsque vous prendrez votre retraite, vous ne pourrez plus compter sur un revenu mensuel régulier provenant de votre travail.  Lorsque vous aurez arrêté de travailler, vous ne pourrez compter que sur les revenus de votre épargne et de vos investissements, et éventuellement sur les revenus issus d’une autre activité que vous commencerez.

En vieillissant, la santé physique diminue, et si votre plan d’épargne se révèle insuffisant, la plupart des gens n’auront pas la santé et l’endurance nécessaires pour retourner au travail. Cependant, si  vous prenez votre retraite vraiment tôt, vous pourrez peut-être retourner travailler, quitte à faire quelque chose de complètement différent. Mais, même s’il peut être rassurant de penser pouvoir retourner au travail si les choses ne se passent pas bien, il ne sera plus concevable de retravailler lorsque vous aurez 60 ou 70 ans, si votre épargne est épuisée parce que vous avez commencé à l’utiliser trop tôt.
Le principal problème quand on économise en vue d’une retraite anticipée, est que nous avons tendance à ne pas penser au-delà des premières années de retraite où nous sommes en bonne santé et où nos comptes en banque sont encore pleins. Nous avons du mal à calculer à long terme. L’espérance de vie moyenne des hommes est d’environ 75 ans dans les pays développés. Si vous prenez votre retraite à 50 ans, cela signifie que vos économies et vos investissements (épargne pension, bourse, immobilier, …) doivent pouvoir durer pendant 25 ans. Et que se passera-t-il si vous vivez plus longtemps que la moyenne ?

Non seulement avons-nous tendance à surestimer notre santé, mais nous sous-estimons aussi nos besoins financiers au cours de la retraite.
Vous aurez besoin d’estimer avec le plus de précision possible de combien d’argent vous aurez besoin chaque mois pour vos frais de subsistance. A certains égards, vous pourrez économiser de l’argent en restant à la maison, par exemple en cuisinant vous-même ou en effectuant vous-même les travaux de réparation de votre maison. Mais, puisque vous aurez beaucoup plus de temps libre, vous aurez d’autres dépenses. N’oubliez donc pas d’inclure les frais de loisirs et de voyage dans votre budget.

Il serait également prudent de vous assurer que votre voiture et votre maison sont en bon état avant de prendre votre retraite. Il sera en effet beaucoup plus facile de faire des dépenses coûteuses lorsque vous travaillez encore, plutôt que de devoir financer celles-ci sur votre budget de retraite.

De toutes façons, il y a beaucoup de choses que vous ne serez pas en mesure de prédire et il faut vous assurer que vous disposez d’une somme suffisante qui remplira le rôle de fonds d’urgence en cas de besoin.

Enfin, je vous encourage à être large dans la prévision de vos dépenses. Arrêter de travailler à cinquante ans plutôt qu’à soixante-cinq signifie que vos revenus devront pouvoir payer près de deux décennies de frais de subsistance supplémentaires. Et, comme beaucoup de gens sont encore en assez bonne santé à cinquante ans, votre revenu de retraite devra être suffisant pour vous offrir le confort auquel on peut s’attendre à cet âge, comme une belle maison ou des voyages, sans parler de pouvoir faire des cadeaux aux petits-enfants.

2. Arrêter de travailler impose un ajustement du style de vie pour de nombreuses personnes

Dans la mesure où votre épargne, vos investissements et votre pension légale ne vous fourniront peut-être pas un revenu mensuel équivalent à ce qu’étaient vos rentrées lorsque vous travailliez, vous serez peut-être amené à devoir adopter un mode de vie plus économe. Prévoyez donc de mener une vie plus simple, cela fera durer votre épargne plus longtemps.

3. La pension de Sécurité Sociale

Arrêter de travailler plus tôt et prendre votre retraite précocement peut avoir un impact important sur le montant de votre retraite légale (sécurité sociale). Vous devrez bien vous renseigner et peser vos options avant de prendre votre décision d’arrêter de travailler. Le montant de la pension que vous recevrez sera calculé sur la moyenne de vos 30 ou 40 meilleures années de travail (cela varie d’un pays à l’autre, renseignez-vous). Si vous prenez votre retraite trop tôt – avant d’avoir été dans la population active depuis ces 30 ou 40 ans, par exemple – vous aurez des années qui compteront pour «zéro». Cela diminuera considérablement le chèque que vous recevrez par rapport à ce que recevront vos collègues qui, eux, travailleront jusqu’à 65 ans.

Si ce qui a été dit ci-dessus vous décourage, j’aimerais faire deux remarques par rapport à la pension légale. La première, c’est que de toute manière, vous ne pourrez commencer à percevoir votre pension qu’à partir d’un certain âge (en général 65 ans).  Si vous décidez d’arrêter de travailler beaucoup plus tôt, par exemple à 50 ans, vous devrez donc avoir prévu d’autres sources de revenus sur lesquelles compter jusqu’à ce que démarrent vos allocations de pension. Si vous avez investi judicieusement (par exemple dans un immeuble de rapport), vos investissements continueront normalement à produire des revenus au-delà de vos 65 ans. Dans ce cas, même si votre pension est modeste, elle sera pour vous un petit extra en plus.

La deuxième remarque est plus sociétale. Comme vous le savez probablement, le financement des pensions est une question épineuse dans de nombreux pays. A cela plusieurs raisons. Il y a notamment le fait que les gens vivent plus longtemps et qu’il faut donc leur verser plus longtemps des allocations. Ensuite, les frais médicaux explosent et les personnes âgées en sont de gros consommateurs. Mais il y a aussi le fait que tout ce système de sécurité sociale est basé sur une solidarité entre les générations : les travailleurs actifs paient pour les retraités, dans l’espoir qu’il en sera de même pour eux lorsque ce sera leur tour. Or, le chômage, le vieillissement de la population et le coût des frais médicaux menacent tout ce système. Alors, personnellement, je ne suis pas du tout certain que je bénéficierai d’une pension lorsque mon tour viendra. Je l’espère, mais je préfère m’organiser autrement et ne pas compter dessus !

4. Tenir compte de l’inflation

Lors de la planification financière de votre retraite, il y a un élément que vous devez absolument prendre en compte : l’inflation. Ce qui semble être beaucoup d’argent aujourd’hui, ne le sera probablement plus dans 30 ou 40 ans. L’inflation représente l’augmentation du coût de la vie à chaque année qui passe : c’est l’évolution du prix du fameux « panier de la ménagère ». Le taux d’inflation varie d’une année à l’autre, mais en général, vous devriez considérer un minimum de 3 % dans vos calculs. Et attention, il s’agit d’intérêts composés ! Par exemple, si un objet coûte 1 euros au cours de l’année 1, il vaudra (1 euros + 3%) au cours de l’année 2. Et au cours de l’année 3, son prix sera de ((1 euros + 3%) + 3%), etc ..

Mais le but ici n’est pas de prévoir combien coûtera un pain dans 50 ans ! Ce qu’il faut comprendre, c’est que si les prix augmentent, le pouvoir d’achat de l’argent que vous aurez économisé va diminuer.

Lorsque vous placer votre argent, gardez donc à l’esprit que si vous obtenez un rendement net de 3% par an, cela ne fait finalement que compenser l’inflation. Au mieux, votre argent ne perd pas sa valeur, mais il ne grandi pas beaucoup.

Il vaut donc mieux privilégier des investissements qui résistent à l’inflation, comme la bourse ou l’immobilier.

5. Prendre en compte les frais de santé et assurance santé

Un des coûts les plus importants auquel vous serez confronté lors de votre retraite sera les soins de santé. Si vous arrêtez de travailler précocement, par exemple à 50 ans, l’assurance santé dont vous bénéficiiez prendra généralement fin en même temps que vos chèques de paie cesseront d’arriver. Ce sera alors à vous, personnellement, de prendre une assurance santé. Mais vous devez savoir que ces assurances coûtent très cher, surtout si vous êtes âgé et avez déjà eu des problèmes de santé. Si vous êtes en bonne santé, il pourrait être tentant à court terme d’économiser la prime d’assurance. Mais cela pourrait être une erreur financièrement dévastatrice à long terme, si quelque chose devait  arriver à vous ou votre conjoint.
Et n’oubliez pas que la vie peut être très difficile au cours des cinq ou 10 dernières années de présence sur Terre. Très peu de personnes ont la chance de mourir durant leur sommeil à 80 ans sans jamais avoir eu à subir d’intervention chirurgicale majeure ou des hospitalisations longues et onéreuses. A cela, il faut ajouter le coût sans cesse croissant des prestations médicales, des médicaments et des assurances médicales.
Le coût de l’assurance santé et des soins de santé doit être calculé, et vous aurez besoin de prendre en compte ces dépenses dans le cadre de votre budget de retraite, ce qui peut considérablement réduire votre niveau de revenu mensuel.

6. Résorbez vos dettes

Pour pouvoir vivre confortablement lorsque vous aurez arrêté de travailler, vous devez vous débarrasser des dettes qui mangent votre budget.

Mais, comme je l’ai souvent déjà expliqué ailleurs il y a deux sortes de dettes : les bonnes et les mauvaises. Un prêt hypothécaire est une bonne dette, parce que ce que vous achetez avec cet argent prend de la valeur avec le passage du temps. Ce genre de crédit vous permet de créer de la richesse en utilisant un effet de levier financier. Par contre, les dettes de cartes de crédit et autres emprunts personnels, qui vous ont servi à acheter une télévision ou une voiture, sont des mauvaises dettes.

Devez-vous rembourser votre crédit hypothécaire avant de prendre votre retraite ? Cela dépend en fait de vos autres dettes, ainsi que votre niveau de confort personnel. Si vous avez des milliers d’euros ou de dollars de dettes de carte de crédit ou de prêt personnel, il est logique de payer ces dettes dont les intérêts sont plus élevés en premier, plutôt que de vous soucier de votre prêt hypothécaire. Et, même si vous n’avez pas de telles dettes, vous pouvez envisager d’investir davantage dans vos placements, plutôt que de consacrer votre argent au remboursement de votre prêt hypothécaire. En effet, si vous gagnez plus d’intérêts sur ​​un investissement que n’en payez pour votre maison, il serait plus judicieux d’optimiser ces investissements à la place. Bien sûr, si au contraire les intérêts de votre maison sont supérieurs au rendement de vos investissements, alors il vaut mieux payer au plus vite votre prêt hypothécaire.

7. Pourrez-vous supporter de ne pas avoir d’horaire de travail obligatoire ?

Alors que nous sommes tous contents lorsque nous avons un jour de congé où nous ne devons pas aller travailler, la réalité est que sans la routine quotidienne du travail, il est facile de s’ennuyer et de ressentir une perte d’intérêt ou de ne plus avoir de but dans la vie. L’ennui peut conduire à de mauvaises habitudes, comme la suralimentation, les dépenses excessives, ou peut-être même l’alcoolisme et la dépression. Planifiez dès maintenant les genres d’activités que vous ferez, et qui feront que votre vie sera riche et remplie lorsque vous arrêterez de travailler.
Vous devez vraiment vous demander si vous n’allez pas vous ennuyer sans obligation d’aller travailler. Avez-vous des hobbies et des centres d’intérêts suffisants pour vous occuper pendant 20 à 30 ans, si vous n’avez pas de rapports à remettre ni de réunions de travail quotidiennes ?

Conclusion

Beaucoup de gens rêvent d’une retraite anticipée, et pour certains, ce rêve peut devenir une réalité.

Arrêter de travailler précocement peut être un rêve qui se réalise, mais cela peut aussi se transformer en votre pire cauchemar. Explorez la question sous tous ces aspects avant de quitter le monde du travail.

Mais ne vous découragez pas. Si vous avez sérieusement décidé d’arrêter de travailler, et que vous préparez ce moment avec détermination et persévérance, vous pouvez y arriver.

Il suffit d’une planification à long terme minutieuse, de respecter un budget strict, et de faire aujourd’hui des choix d’investissement intelligents qui continueront à travailler pour vous demain.

La retraite devrait être consacrée à la détente et aux loisirs, et non à s’inquiéter pour le moment où l’argent sera épuisé. Assurez-vous donc bien avant de quitter le marché du travail que vous avez assez amassé pour profiter d’une vie longue et agréable.

Si cet article vous a plu, partagez-le sur Facebook, et n’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager ainsi votre expérience avec les autres lecteurs.


Related Posts:



Charles Morgan

Investisseur immobilier privé depuis 20 ans, Charles Morgan est l'auteur du livre LES SECRETS DE L’IMMOBILIER – Comment Bâtir Votre Liberté Financière & Vous Assurer Une Retraite Confortable
Recevez GRATUITEMENT le premier chapitre de mon livre
LES SECRETS DE L'IMMOBILIER !

Les Secrets de l'Immobilier par Charles Morgan

Le Guide Pratique Qui Vous Explique comment Commencer à Investir dans l'Immobilier Pendant Votre Temps Libre 

...  même si vous n’êtes pas encore riche !
...  même si vous n’avez pas beaucoup de temps !
...  et même si vous n’y connaissez rien !

  + Recevez mon MINI-COURS SUR L'IMMOBILIER EN 8 leçons courtes et pratiques directement dans votre boîte mail 




A propos Charles Morgan (88 Articles)
Investisseur immobilier privé depuis 20 ans, Charles Morgan est l'auteur du livre <i><b><a href="http://www.charlesmorgan.eu">LES SECRETS DE L’IMMOBILIER</a> – Comment Bâtir Votre Liberté Financière & Vous Assurer Une Retraite Confortable</i></b>

1 Commentaire le Pourriez-Vous Arrêter de Travailler ?

  1. Article très complet!!

    L’idéal est d’avoir fait des investissements qui au bout d’un certain temps fonctionnent seuls et génèrent du cash de manière mensuelle.
    Et le top est d’en avoir plusieurs pour que les revenus ne reposent pas sur un seul pieds 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*